Testé et approuvé par BBB: les jouets de l’Atelier Cheval de bois

Testé et approuvé par BBB: les jouets de l’Atelier Cheval de bois

Petite histoire d’un souvenir que j’affectionne particulièrement… Je venais d’apprendre que j’étais enceinte et j’étais au Salon des métiers d’art de Montréal. Familière avec le travail des créateurs d’ici, je suivais entre autres l’évolution du duo d’artisans derrière la marque Atelier Cheval de bois, et c’est à eux que j’ai acheté, pour ce petit bébé à venir qui allait être mon garçon, une jolie voiture rouge. On s’entend que ça a été long avant que mon fils ne fasse bon usage de son «premier jouet», mais il en aura fait faire des kilomètres à sa voiture rouge depuis!

À son premier Noël nous lui avons offFullSizeRenderert un bateau et, récemment, j’ai craqué pour l’autobus avec ses cinq passagers. Pour moi, donner un jouet de l’Atelier Cheval de bois à mon fils, c’est lui offrir une création durable, conçue avec attention et soin.

Et on va se dire les vraies affaires : ces jouets-là sont un vrai hit auprès des enfants. Tous les parents dont les petits ont la chance de jouer avec les bateaux dans le bain confirmeront que ces petits navires sont durables et flottent pendant plusieurs années. Parole de capitaine!

Le «critère» de mon fils, quand il s’amuse avec des voitures, c’est qu’il y ait un bonhomme pour conduire… Avec les jouets Cheval de bois, il sait d’avance qu’un conducteur vient avec le jouet, et il adore installer les personnages un à un dans lesdits moyens de transport.
Récemment, j’ai dû le garder à la maison quelques jours parce qu’il était malade et c’est à ce moment que je lui ai offert l’autobus, que j’avais déjà remarqué chez Tirigolo et cie. Oui, j’avoue, j’ai un peu acheté la paix! Mais il a eu du plaisir toute la semaine à enlever et rasseoir les bonhommes dans l’autobus, en donnant le nom des ses amis de la garderie aux petits personnages. C’était vraiment, vraiment mignon! Pour voir le tout en vidéo, c’est par ici! 

images2

Petit conseil pour les parents intéressés : prévoyez d’acheter des personnages supplémentaires car, chez nous, nous sommes passés de 8 à 4 dans le temps de le dire. Peut-être que si je faisais le ménage correctement quelques-uns réapparaîtraient, mais je suis fainéante… et je vais assurément faire le «plein de personnages» dès que l’occasion se présentera!

Pour connaître les points de vente près de chez vous, cliquez ici! 

 

Capture d’écran 2016-05-16 à 09.02.19

«Biscuits» déjeuner pour petit intolérant!

«Biscuits» déjeuner pour petit intolérant!

FullSizeRender.jpgMon fils est intolérant aux produits laitiers… Donc oui, souvent, je dois faire preuve d’ingéniosité pour cuisiner  et ce, depuis presque deux ans. Le matin, j’aime qu’il puisse manger seul facilement, sans utiliser de couvert, alors j’ai développé une recette de biscuits, que toute la famille a testée et approuvée et que je fais chaque semaine depuis un mois!

Préchauffer le four à 350 degrés.

Dans un bol, mélanger les ingrédients secs:

2 tasses flocon avoine cuisson rapide (bio ou pas…)

1 1/2 tasse de farine de blé

1/2 tasse de farine de sarrasin (ou kamut, ou épeautre)

¼ tasse de graines de chia

5 ml (1 c. à thé) de poudre à pâte

2 ml (1/2 c. à thé) de soda à pâte

2 ml (1/2 c. à thé) de cannelle

Mettre tous les ingrédients suivant dans un mélangeur de type «blender» / Magic bullet / Ninja. Si vous n’avez rien électrique, un fouet et un bras très énergique devrait aussi fonctionner.  

1/2 tasse de compote de pomme

1/2 tasse de yaourt à la vanille  (j’utilise du yaourt à base de lait de coco)

15 ml (1 c. à table) d’huile végétale ou huile de lin ou celle-ci, que j’affectionne particulièrement.

125 ml (1/2 tasse) de cassonade

2 oeufs

125 ml (1/2 tasse) de lait d’amande ou soya ou cashew ou chanvre

1 banane bien mûre

Bien mélanger pour aérer le mélange et créer des bulles dans le liquide!

Ajouter le mélange de liquide aux ingrédients secs et bien mélanger.

Ajouter une tasse de fruits séchés au choix. Ici on a un FAN de canneberges. 😉

Variante: comme la recette est considérable, il est possible de faire la moitié aux canneberges et l’autre, aux raisins secs. Vous pouvez aussi ajouter de la noix de coco ou des noix. En fait, il est possible de faire ce que vous voulez à cette étape, c’est votre recette après tout!

J’aime bien faire des petites portions, ça donne entre 25 et 30 biscuits.

Temps de cuisson : 11 minutes.

Truc: je conserve la moitié des biscuits dans un plat au frigo pour 4-5 jours. Je congèle l’autre moitié dans un sac de congélation et le ressort quand la première partie est finie de manger. Ça permet d’avoir toujours quelques choses à manger le matin ou en collation. Les biscuits sont vraiiiiiment tendres!

KARIBOU avec un K = une activité pour enfants vraiment géniale!

KARIBOU avec un K = une activité pour enfants vraiment géniale!

C’est une amie qui m’avait parlé du programme Karibou, créé par Sport Montréal en 2008. Toute excitée de lire sur le site que les inscriptions se faisaient en tout temps, quelle ne fût pas ma déception d’apprendre que la session en cours était complète. J’allais devoir patienter pour la session suivante… J’avais mis 3 alarmes, pour ne pas manquer la date d’ouverture des inscriptions! Ouin…je peux être «over-organisée» lorsque je veux vraiment quelque chose pour mon fils… 🙂 J’ai compté les semaines, puis les jours qui nous séparaient du début de l’activité. J’avais vraiment hâte! Avec raison…

Ce qu’on fait à Karibou? On y apprend des aptitudes de base, telles que la coordination, l’attente, l’écoute des consignes et le respect des autres tout en s’amusant. Attendre son tour à 18 mois… ce n’est pas évident, mais à force d’y travailler semaine après semaine, ça finit par être possible! Impressionnant n’est-ce pas? Les groupes sont formés par classe d’âges et cette session, nous étions dans celui des «Les Lapins Coquins»… Telllllement mignon!

D’une semaine à l’autre, les apprentissages maitrisés m’ont fascinée! Au 4e cours, nous avions fait la «marche des animaux»… Pfff… Mon fils ne faisait rien comme il faut! Et la semaine suivante, surprise, il faisait le chat, le chien et le serpent! Comme quoi la répétition d’activités, en groupe, peut faire progresser vraiment vite les enfants. C’est le moment le plus marquant pour moi, le changement drastique entre ces deux séances… J’ai vraiment réalisé à quel point je prenais plaisir à prendre du temps, le samedi matin, avec mon fils, pour l’accompagner dans cette évolution. L’encadrement des animateurs et la qualité des installations pour jouer sont impeccables!

Pour chaque cours, un parcours différent de type obstacle est proposé aux enfants : marcher dans des cerceaux, sauter sur une trampoline, lancer des poches de sable dans un sceau, jouer avec un ballon, glisser à tour de rôle sur la glissade… le tout, à tour de rôle! C’est le moment préféré des enfants de notre groupe! Il y a aussi des activités de groupe encadrées, comme faire de la musique avec une tambourine, jouer au chat et la souris avec le parachute (souvenirs!!!), imiter la marche ou le cri des animaux, sauter sur un très gros ballon…

unnamed unnamed2

À noter que la durée de l’activité est de 45 minutes et que c’est parfait pour conserver l’attention des enfants! Mon fils était parfaitement à point pour faire la sieste après cela! Hihi! Les animateurs parlent au «tu» pour que tous les enfants se sentent concernés et la configuration de l’endroit est parfaitement adaptée pour les petits.

Un parent doit accompagner l’enfant et j’ai constaté que les couples alternaient pas mal souvent entre le papa et la maman. Eh oui, mon chéri y est aussi allé quelques fois. Du temps libre pour moi pendant que papa fait Karibou avec fiston ? Ça ne se refuse pas une fois de temps en temps! 🙂

Est-ce que je vais continuer de l’y inscrire? Assurément!«Ratons Frippons» on sera là!

Pour connaître les points de services près de chez vous, visitez le site de Karibou

Bébé hibou à la rescousse!

Bébé hibou à la rescousse!

Depuis sa naissance, mon fils n’a pas eu beaucoup de chance côté érythème fessier. Le tout se réglait en général très rapidement, avec un «blitz» d’application de crèmes. En octobre dernier, c’était une crise vraiment, vraiment intense… La crise était telle, qu’il fallait s’arrêter pour le changer de couche, même sur la route en voiture! Il hurlait sa vie à chaque fois qu’il faisait son # 2… Et on sait que parfois, ça peut arriver souvent dans la vie des bébés !

J’avais essayé TOUTES les crèmes qui habituellement sauvaient la donne, rien n’y faisait…

Dans un appel à l’aide auprès de mes amies mamans, deux “trucs” ont retenu mon attention: le bleu de méthylène, pour maîtriser la crise et par la suite, abandonner la lingette humide pour l’onguent de Bébé Hibou, le liniment oléo.

Moins de 48 heures plus tard, les fesses de ma progéniture avaient retrouvé leur allure de celles d’un bébé et grâce à Bébé hibou, que j’utilise depuis pour chaque changement de couche, je n’ai plus jamais eu à revivre un tel épisode!

Attention, si jamais vous utiliser du bleu de méthylène, avisez la garderie… Son éducatrice était très étonnée de lui voir la fesse bleue!

Unknown.jpgAutre point important, l’onguent de bébé hibou dure longtemps! Je trouvais au début que ca pouvait être dispendieux mais une grande bouteille dure environ 3-4 mois chez nous, pour 25$ ! Bref, un autre produit fait ici que j’aurais été ravie de connaître avant!!!!!!

Voici la composition du produit : Huile d’olive biologique : effet émollient (hydrate la peau et l’adoucie) et protecteur (elle laisse un film gras qui protège la peau de bébé contre les agressions (selles et urine suivantes).

Eau de chaux : elle a un effet aseptisant (nettoie), cette base lutte contre le pH acide des selles et de l’urine (qui provoque les rougeurs et irritations).

Connaissez-vous ce produit miracle ?

Maman test & BBB

Le sac à couche…

Le sac à couche…

Enceinte, l’un de mes plus grands plaisirs était de faire la liste de toutes les choses dont j’aurais besoin pour prendre soin de mon bébé. Je ne sais pas pourquoi mais, arrivée au sac à couches, je n’ai ressenti aucune excitation et je me disais des choses comme : «Bah, ce n’est pas vraiment important…» «Ben là, on va se calmer, je vais prendre une couche ou deux dans mon sac à main !» À quoi donc ai-je pensé!?!? Après 18 mois, voici ma conclusion sur le fameux sac à couches. On le porte et on l’utilise chaque jour. Mon beau sac à main, mon préféré, est en berne… Depuis 1 an et demi, je me promène partout avec une horreur accrochée à l’épaule. En plus, elle est zéro pratique. Pfff… Mesdames les futures mamans, un conseil : ne négligez pas cet article essentiel qu’est le sac à couches : achetez-en-un que vous aimez, que vous trouvez beau, dont vous adorez la couleur. Ce n’est pas pour votre futur enfant, mais bien pour vous que vous le ferez. Car on va se les dire les vraies affaires… Ce sac, qu’on dit pour le bébé, est en fait votre nouveau meilleur ami pour environ trois ans. C’est l’accessoire que vous porterez le plus souvent, et pendant plusieurs années! Et comme le dit si bien l’adage, il n’y a pas de mal à se faire du bien.

Bien choisir son sac en quelques étapes faciles: 

1- Le trouver beau! Pas: «cute pour le bébé». Non. Le trouver beau autant que le dernier sac à main acheté avec remords parce que tsé, il était vraiment beau!

2- Le toucher, l’essayer, le tester, le fouiller… Bref, voir son potentiel. Il y a des jours où l’espace disponible sera mis à rude épreuve. Donc cet espace doit exister et être grand!

3- Achetez un produit de qualité. Visitez les blogs / témoignages au sujet du sac à couches que vous pensez acheter. Cet article se DOIT d’être de qualité… sinon, tout comme moi, vous serez «fru» à chaque sortie et ce, pendant de nombreux mois…!

Oh ! Soit dit en passant, mon cœur balance entre ces deux modèles… Je réfléchis encore car oui, la dépense est considérable, mais je le fais pour moi. Quel est votre préféré?

Le bavoir…

Le bavoir…

La bavette… un article nécessaire à l’alimentation de bébé que j’ai sous-estimé! Je l’avoue, je me suis procuré quelques modèles à prix dérisoire chez la plus connue des chaînes suédoises en me disant que ça ferait bien l’affaire. Euh… non. Juste non. Voici quelques exemples qui m’ont fait réaliser que, dans la vraie vie, la qualité c’est important :

  • L’imperméabilité est essentielle. Quand bébé décide qu’il veut boire le lait de céréales du bol, ou la soupe au légume,ça coule. Partout. Je remercie alors mon bavoir d’être imperméable et d’être équipé d’une petite pochette ramasse-tout.
  • Le Velcro a ses limites… Arrivé à un certain âge, bébé n’en avait rien à faire du Velcro et son grand plaisir était d’enlever sa bavette 25 fois de suite. Je vous entends déjà dire : «Moi, mon enfant ne fera pas ça…» On verra! S’il ne le fait pas, vous êtes chanceux, votre investissement pour des bavettes cheap aura valu le coup. Chez nous, l’achat du modèle de JJ Coles avec bouton-pression a sauvé le coup. Une éponge passée après le repas et le tour est joué !
  • C’est bien aussi que le dit bavoir résiste au lavage, que ce soit à la main ou à la machine! Évident comme critère? Pas tant que ça, selon la qualité du produit!

J’ai également le modèle à manches longues de Bumbkins, pour les soirs de pâtes ou de soupe aux légumes, ça aide! BBB utilise également ce modèle comme tablier de bricolage à la garderie. Ce modèle va à la machine à laver et il reste impeccable, même après plusieurs lavages… et séchages!

Avoir quelques bavoirs de qualité est un must, qu’on se le dise!

Maman Test et BBB

images<—– C’est celui que je préfère ! 🙂